« Polo IV phase 2 (9n3) : démonter le porte-instrumentsPolo IV phase 2 (9n3) : démonter le bloc optique arrière »

Le lavage de PCB d'arcade au sens propre !

19.11.2014

Le lavage de PCB d'arcade au sens propre !

Permalien 01:31:00 par iGREKKESS, Catégories: Arcade @ Home , Tags: , , , , ,

Technique assez populaire chez les collectionneurs d'arcade, qui n'hésitent pas à mettre les mains dans le cambouis, et qui fait l'objet en général de retours toujours très positifs, je me suis essayé au lavage, littéralement sous la douche, de la PCB du jeu Tekken, achetée lors de la dernière édition de la Retro-gaming Connexion, qui était vraiment très sale, très poussiéreuse, trop pour pouvoir être simplement nettoyée au pinceau !

Il faut dire que pour un premier test, malgré tout, j'ai préféré commencer avec une carte que je n'ai pas payé très chère, Tekken (et Tekken 2) étant très peu côté et se trouvant sans problème en dessous de 40€ ; je n'aurais pas été tenter le coup avec une de mes cartes System 32, fétiches, qui ont subi une certaine hausse dernièrement d'ailleurs !

Et force est de constater que le résultat est vraiment très concluant !

Avant / Après (carte principale Tekken)


L'avantage de cette méthode, est qu'elle est accessible à tous, puisqu'il suffit d'une douche ou d'un évier, d'une brosse à dents usagée (tout autre type de brosse, moins souple et maniable, est risqué), et de liquide vaisselle ! Avoir un sèche-cheveux est un plus.

...

Commencez par démonter toutes les les pièces, les pieds, les entretoises, les différents cartes électroniques, dans le cas où la PCB serait composée de plusieurs modules (mother board, rom board, net board, i/o board, ...), les éventuels stickers non plastifiés, etc :

Passage à la douche, vous pouvez effectuer tout d'abord un premier rinçage, pour mouiller les cartes (l'eau peut être déjà bien noire), puis appliquer du liquide vaisselle sur la brosse à dents, et frotter délicatement les différentes cartes, et soigneusement les différents composants :

Ça mousse, normal !

 Rincez à l'eau, bien chaude de préférence, pour favoriser l'évaporation. Reste le séchage à l'air ambiant : comptez bien 24 heures avant de remonter les cartes et de les mettre sous tension. Si vous possédez un sèche-cheveux, c'est évidemment encore mieux d'en passer un coup dessus, pour bien évacuer l'eau et chauffer les cartes pour toujours favoriser l'évaporation.

 

La touche finale, pour bien chasser l'eau, notamment sous les composants.

 
Après 24h, vous pouvez remonter votre PCB, éventuellement passer un coup d'alcool sur les connecteur pour réduire l'oxydation, et tester :

 
NB : Evitez de doucher les PCB avec des systèmes de suicide battery, qui contiennent une pile (comme leur nom l'indique), et dans lesquels l'eau risque d'avoir du mal à s'évaporer ! De même, il est conseillé, dans la mesure du possible, de démonter les EPROM qui se trouvent sur des supports DIL auparavant ; démonter tout composant qui peut s'éviter la douche en somme.

Print this pagePermalienPermalien • 3664 vues

Aucun commentaire pour le moment

Décembre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Rechercher

Image aléatoire

Gazouillis

Pub-Pub

Statistiques

Ce blog propose 301 billets, et a reçu 939 commenaires, sur une période comprise entre le 11.06.2005 et le 21.10.2018. Le nombre total de mots sur l'ensemble des billets est de 158,149, et le nombre total de vues est de 1,089,153.

TOP : nombre de vues

Flux XML

multiblog platform