11.04.14

Disponible depuis quelques heures, le nouveau Retro Game Test a enfin débarqué, après une attente insoutenable d'un peu plus d'un an ! S'il semblait bien difficile de surpasser la précédente émission dédiée à Resident Evil, attendez de voir ce qui suit !...

Consacrée cette fois à la saga Metal Slug, chère à tant de joueurs, et probablement la plus emblématique dans le genre run'n gun , l'émission se découpe en deux parties (la seconde restant à paraître), abordant dans un premier temps les origines de la saga, puis dans un second le premier opus en détail.

Et qui de mieux comme invité pour nous en parler qu'un expert de la société Irem, un des plus gros collectionneurs français de cet éditeur, en la personne de Joël, connu sous le pseudo de "AiR duEL" sur la communauté du site Arcade-System ! (aussi connu pour certaines créations chez Meccano)
En effet, c'est au sein de cette société que Metal Slug trouve ses origines profondes, puisqu'une partie du staff de Nazca, la société responsable des trois premiers opus, est issue d'Irem, et que comme le démontre la première partie du test, on trouve bon nombre d'éléments familiers dans certains titres antérieurs, notamment ici dans In the Hunt et GunForce II.

ATTENTION : introduction démente de quasi 9 mins, et informations EXCLUSIVES sont au menu, vous voilà prévenus ! &#59;)







En attendant la seconde partie, je vous laisse profiter de "quelques" photos que j'ai prises des coulisses du tournage de l'introduction, à laquelle j'ai pris part :

1ère journée

Post complet »

PermalienPermalien • 6377 vues • 2 commentaires »

02.03.14

Permalien 21:29:00 par iGREKKESS, Catégories: LAN Parties , Tags: , , , , , , ,

En Juillet 2012, je vous parlais d'un moyen salutaire de rejouer en réseau à ces vieux jeux des années 90 qui utilisent plutôt le protocole IPX que TCP/IP : IPXWrapper.
Aujourd'hui, je vous propose une petite extension de ce billet, avec la possibilité de jouer toujours à ces mêmes jeux, mais par Internet ! Car oui, c'est possible, et ça marche impec !

J'avais rapidement abordé la question dans l'article d'origine, IPX Wrapper ayant un fonctionnement totalement transparent, il est tout à fait possible de "l'utiliser" en plus d'un réseau virtuel, tel que Hamachi, qui permet de connecter différents ordinateurs sur Internet, comme dans un réseau local (LAN) !


Pour ce faire, c'est plutôt simple, il vous faut donc installer IPX Wrapper si ce n'est pas déjà fait (voir article d'origine pour la procédure), puis Hamachi, et créer un réseau virtuel (avec un mot de passe !), ou joindre un existant, sur lequel vous vous retrouvez avec vos amis :

Réseau virtuel "SweetWar2" regroupant 4 PC

Les ordinateurs se voient attribués des adresses IP virtuelles, que vous pouvez "pinger" pour vérifier le bon fonctionnement. Entre deux machines, on obtient ceci :

[PC1 - Jeu><IPX Wrapper><Hamachi><Internet><Hamachi><IPX Wrapper><Jeu - PC2]


Assurez-vous de prendre la dernière version d'IPX Wrapper disponible, ou au moins une version 0.3.x ; lancez ipxconfig.exe depuis le dossier d'installation du jeu (toujours WarCraft II ici), et sélectionnez "Hamachi Network Interface" dans le menu déroulant "Primary interface". Ceci permet de s'éviter bien des soucis !

Pensez à sélectionner votre carte réseau si vous venez à jouer en LAN !


Il ne vous reste qu'à valider, lancer le jeu, et vous éclater avec vos potes ! &amp;#59;&amp;#68;


Site officiel : Hamachi
Télécharger IPXWrapper v0.4.1
Télécharger Hamachi v1.0.3.0 Fr

19.01.14

Deux et demi après la sortie de l'édition blu-ray tant attendue d'AKIRA, reviewée ici, et un résultat assez discutable pour une "Edition Prestige", Dybex resort le couvert, cette fois-ci pour une "Edition 25ème Anniversaire" (aka "AKIRA Final Edition"), au tirage limité à 999 exemplaires !

Un superbe pré-visuel, auquel il était difficile de résister !

Sans re-rentrer dans les détails concernant la partie technique, les disques contenant le film étant strictement les mêmes (je vous renvoie donc à ma review), je vais ici m'attarder simplement sur les différences entre les deux éditions sorties chez Dybex, en terme de contenu en l'occurrence.

Tout d'abord, voici le contenu de ce nouveau coffret :

  • le Blu-ray du film
  • le DVD du film
  • un DVD bonus
  • un livret de 30 pages sur le making of de l'Hypersonic Sound
  • un livre de 370 pages contenant le storyboard complet
  • un CD audio contenant la bande originale, "Symphonic Suite AKIRA"

Concrètement :

Edition 25ème Anniversaire (2014)

Post complet »

PermalienPermalien • 2586 vues • 6 commentaires »

16.12.13

Permalien 22:28:00 par iGREKKESS, Catégories: Cinema , Tags: , , , ,

Mercredi dernier, sortait dans les salles le second volet (du coup, puisque le diptyque s'est transformé en triptyque en cours de route) de la saga Le Hobbit : la désolation de Smaug.

Un film forcément très attendu après un premier volet qui a plutôt tenu ses promesses, bien qu'en deçà, forcément, de la trilogie du Seigneur des Anneaux ; il était compliqué de renouveler l'exploit il faut dire, surtout compte-tenu du propos du livre, très éloigné dans son approche de sa suite, s'adressant à un publique bien plus jeune.

Si Le Hobbit : un voyage inattendu se révéla être une sacrée claque visuelle dans sa projection IMAX 3D HFR (High Frame Rate, 48 images-par-seconde), c'est tout logiquement, surtout après avoir vu tout d'abord ce qu'il donnait en projection normale 24 ips (une horreur, certaines scènes étant complètement illisibles avec la 3D), que j'ai attendu ce coup-ci patiemment quelques jours pour découvrir cette suite directement en IMAX 3D... ce qui m'a permis de suivre les premiers retours (par tweets), tout d'abord ceux des personnes l'ayant vu en projection presse, qui annonçaient une suite bien meilleure, en mettant plein la vue, avec bien plus d'action, "le grand retour Peter Jackson au sommet" (*sic*), puis ceux des personnes l'ayant vu lors de sa sortie, qui relevaient des problèmes de longueurs ; étonnants ces sons de cloches qui varient en fonction des conditions de visionnage... &amp;#66;&amp;#41;


Résultat : si ça n'a pas été une douche froide, je suis sorti assez déçu... Mon avis assez mitigé (repris d'Allociné) :

Sans trop rentrer dans les détails et paraphraser ce qui a déjà été reproché, clairement de gros problèmes de rythme, le film est trop long et peine à captiver (en plus d'être vraiment très sombre, à tous les niveaux) ; on sent assurément l'étirement du montage pour passer de 2 à 3 films, et un certain amortissement en elfes (trop de Logolas et de Tauriel, on les voit presque plus que les nains ; Bilbon est quasi en retrait) et en dragon, avec des scènes qui semblent interminables, la plupart même pas présentes dans le bouquin.
Certes on pourrait arguer qu'on va pas se plaindre d'en avoir plus, et que soit développé les connexions entre Le Hobbit et le Seigneur des Anneaux, mais là ça sent un peu trop le fan service, l'intrigue s'y perd, tout comme la crédibilité de la mise en scène/certains personnages (le coup du tonneau de Bombur, o-kay...). D'un trick sympa dans chaque opus du Seigneur des Anneaux pour Legolas, ici on a le droit à une perso complètement "cheaté", et des Orcs abattus par dizaines...

Côté effets spéciaux, comme certains l'ont donc fait remarquer, j'ai trouvés que la CG était par moments sacrément perfectible dans ce second film. Ce n'est pas non plus une bouillie de pixels, mais sur certaines scènes, comme la descente de la rivière en tonneaux, le contraste entre les scènes d'action (pleines d'effets) et le retour au calme était super flagrant !
A se demander si une partie des effets numériques n'a pas été du coup, rallongement oblige, sous-traitée, ou moins bien fignolée...

Au niveau de la musique, comparée au premier film qui signait une excellente bande son, à la fois raccord avec le Seigneur des Anneaux ("Concerning Hobbits", "A Storm is Coming", etc) et intégrant de nouveaux thèmes très forts ("Axe or Sword" et "Song of the Lonely Mountain"), ici la BO est totalement insipide, on en retient rien, sauf peut-être le thème de fin "I See Fire"...

Bref, à mon goût, clairement le premier faux pas dans la saga "Tolkien by Jackson". Les inquiétudes vis-à-vis du rallongement sont on-ne-peut-plus confirmées, et ça ne sent pas super bon pour le troisième film, surtout quand on voit où s'arrête le second ([spoiler]à 40 pages de la fin du bouquin...[/spoiler])

(...)

 

Une image qui résume finalement assez bien ce second volet :

Legolas et Tauriel qui tirent des flèches = le budget FX du film


Concernant la projection elle-même (bon à savoir) :
je suis donc monté sur Paris (Pathé Quai d'Ivry) pour le voir en IMAX 3D, comme le premier film ; et quelle n'a pas été ma déception de découvrir que La désolation de Smaug n'était pas disponible en HFR pour sa version IMAX ce coup-ci (choix du distributeur d'après le cinéma)... Quant au prix de la place, en constante augmentation depuis la sortie d'Avatar, il frise l'indécence ! (16.10€ le billet svp !)

Mouais, bah le troisième, ce sera pas en IMAX, car c'est pas comme si la 3D avait été transcendante non plus... &amp;#58;&amp;#45;&amp;#47;

PermalienPermalien • 1822 vues • 2 commentaires »

10.12.13

Permalien 20:39:00 par iGREKKESS, Catégories: Video Games , Tags: , , , ,

Si les anniversaires ont été légion cette année, comme les 30 ans de la Famicom et de la SG-1000 le même jour en Juillet dernier, les 25 ans de la Mega Drive en Octobre, les 20 ans de Zelda Game Boy, ou pour le plus récent, les 15 ans de la Dreamcast ce mois-ci, aujourd'hui c'est un titre majeur qui fête ses 20 ans : DOOM

DOOM II MAP20 "Gotcha" Birthday Edition (c) ?

Un jeu qui, s'il n'a pas inventé la poudre, a tellement bouleversé l'univers du jeu vidéo, qu'il a longtemps donné son nom au genre ("Doom-like", avant d'être détrôné par son petit frère, Quake), et qu'il est dur d'ignorer même après 20 ans, toujours aussi actif de nos jours, sinon davantage que lors de sa sortie !

Quelques faits rappelant en quoi ce jeu a marqué son temps :

  • On parle beaucoup de jeux indés depuis quelques temps, mais déjà en 1993, DOOM rencontrait un énorme succès en shareware sur PC
  • DOOM a aussi énormément contribué au développement du jeu en réseau sur PC, plus contre-productif que Tetris à ses heures !
  • Il marque aussi la naissance d'une communauté très active, encouragée par id Software, celle du modding de jeux vidéo.
  • Un des jeux les plus portés et convertis de toute l'histoire du jeu vidéo, qui fait encore office de référence dans ce domaine lorsqu'un nouvel équipement sort ("Can it run Doom ?")

Sinon, quelques points forts qui font encore la force du titre :

  • Un level design très bien pensé pour l'époque, très organique, labyrinthique juste ce qu'il faut !
  • Un bestiaire unique et une AI étonnante qui, bien que perfectible, présente quelques facettes très intéressantes, comme l'hostilité entre ennemis de races différentes !
  • Une bande son juste démente, une palette de sons reconnaissable entre 1000, et des musiques signées Robert Prince juste intemporelles !
  • Les armes, une sélection sans faille, encore plus avec l'arrivée du Super Shotgun dans DOOM 2 ! Pis l'archi bien nommé BFG9000 !
  • Le jeu en réseau local (LAN), que ce soit pour en baver en coop, ou se foutre sur la tronche en deathmatch, avec les potes
  • Des maps, des mods, des moteurs plus ergonomiques, à tire larigot !

A titre personnel, ce que représente ce jeu :

  • Un des meilleures souvenir que je garde dans ma vie de "gamer"
  • 4 disquettes 3"1/2 compressées avec ARJ (le meilleur compresseur de l'époque, bien avant RAR, ACE, et 7z) qu'on se passait à la cour de récré ! &amp;#58;&amp;#116;&amp;#119;&amp;#105;&amp;#115;&amp;#116;&amp;#101;&amp;#100;&amp;#58;
  • Une sacré frustration lorsque j'ai voulu le faire marcher la première fois sur un PC équipé de 4Mo de RAM (minimum requis pour le jeu), qui n'a pas pu le lancer car 1Mo était réservé au système (mémoire réservée sous MS-DOS) &amp;#88;&amp;#88;&amp;#40;
  • Mes premières parties en réseau, entre deux PC, par le biais d'un câble null-modem (liaison série)
  • Mes premières tentatives de création de map sous l'éditeur "DCK" (Doom Construction Kit)
  • Mon premier jeu en boîte sur PC (version CD-Rom)
  • Un rêve inassouvi, celui de faire tourner le jeu sur un affichage à 90°, par le biais de 3 moniteurs, sur 3 PC en réseau (possibilité décrite dans le fichier DMFAQ66B.TXT)


Peu de jeux aussi anciens peuvent se targuer d'être encore autant joués et d'avoir une communauté aussi active et une actualité aussi riche. Ici-même, j'ai consacré quelques billets concernant diverses extensions propices à la redécouverte de la série :


Une sélection d'articles publiés à l'occasion de cet anniversaire :


GK Live spécial DOOM : hommage de Trunks et Poischich






Un très bon anniversaire à ce monument du FPS !

"Cake-o-demon" (c) the-goddamn-doomguy
PermalienPermalien • 1128 vues • 2 commentaires »

:: Suivante >>

Septembre 2014
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Rechercher

Gazouillis

Pub-Pub

Statistiques

Ce blog propose 274 billets, et a reçu 673 commenaires, sur une période comprise entre le 11.06.05 et le 12.04.14. Le nombre total de mots sur l'ensemble des billets est de 139,509, et le nombre total de vues est de 466,172.

TOP : nombre de vues

Flux XML

powered by b2evolution