24.09.2014

Permalien 21:03:00 par iGREKKESS, Catégories: Da geek way of life , Tags: , , , , ,

Il peut se révéler intéressant, pour plein de raisons, de vouloir intégrer le contenu (le code) d'une page HTML, au sein d'une autre hébergée sur le même serveur, voire dans un billet sur un blog ; que ce soit pour intégrer par exemple une introduction, une signature, un formulaire, ou tout autre bout de code, qui serait commun à plusieurs pages/billets, et qu'on ait juste à modifier cette page, pour que la modification soit reprise partout où elle est incluse.
C'est ce que j'ai cherché à faire dernièrement, et bien que je n'ai en définitive pas retenu la solution, je suis parvenu à un résultat fonctionnel, que je vais livrer ci-dessous pour ceux qui chercheraient un jour à faire la même chose...

Lorsqu'on a accès à PHP, inclure le code d'une page est très simple, mais quand on n'a pas la possibilité de coller un petit include(), c'est moins simple... Me reposant sur le plugin Topics Anywhere pour forums phpBB, permettant d'afficher les sujets ayant reçu des réponses sur un site (système utilisé sur SegaKore), la méthode fait appel à quelques lignes de code dans un script PHP, et à un appel JavaScript de celui-ci.

Imaginons que je veux inclure dans ce billet le contenu d'une page HTML, hébergée sur ce serveur (c'est impératif), nommé : exemple.html


Pour ce faire, je crée tout d'abord un script PHP, nommé exemple.php , placé dans le même dossier que la page HTML (ce n'est pas obligatoire, tant qu'il est sur le même serveur), et qui va charger le contenu de cette page et le "transformer" de manière à ce qu'il puisse être récupéré dans un JavaScript :

PHP:

<?php
 
    $html_content addslashes(file_get_contents("exemple.html")) ;
 
    $rows explode("\n"$html_content) ;
    $output "" ;
    foreach($rows as $row => $html_line$output .= $html_line ;
 
    header("Content-type: text/javascript; charset=iso-8859-1") ;
    exit("document.writeln('".$output."');\n") ;
 
?>

Le script parse le contenu de la page dans un premier temps, puis met bout à bout toutes les lignes de code HTML, pour ne plus en faire qu'une seule, afin que celle-ci puisse être utilisée par JavaScript ; en effet, la fonction document.writeln(), utilisée dans JavaScript pour afficher le texte/code, ne sait pas gérer plusieurs lignes.
Le résultat est visible en ouvrant le script PHP (lien donné ci-dessus) : le code de la page apparaît sur une seule ligne, au sein de la fonction document.writeln().


Enfin, il ne reste plus qu'à appeler le résultat envoyé par le script PHP, sous forme de JavaScript donc, au sein de la page ou du billet de destination, comme suit :

Code:

<script type="text/javascript" language="JavaScript" src="/blog/media/blogs/igrekkess/articles/inclusion_html/exemple.php"></script>

 
Démonstration au sein même de ce billet, avec ci-dessous le contenu d'exemple.html :


Pour des raisons de sécurité, il est fortement déconseillé de faire en sorte que le script PHP soit dynamique et puisse inclure une page HTML dont le nom serait passé sous forme d'argument (fonction GET)...

21.09.2014

Permalien 17:22:00 par iGREKKESS, Catégories: L'envers de SegaKore , Tags: , ,

Aujourd'hui, j'ai entrepris un projet qui me trottait dans la tête depuis un sacré moment, celui de migrer SegaKore entier dans un moteur de blogs, b2evolution en l'occurrence, puisque j'utilise celui-ci depuis des années pour mon blog personnel (celui-ci même), et que je commence à bien à le connaître par conséquence.

En effet, SegaKore n'a jamais vraiment bougé depuis sa création en 2003, reposant sur une base HTML brute, enrichie de PHP, qui a trouvé ses limites depuis un petit bout de temps, malgré tout un tas d'améliorations apportées (peu visibles pour les visiteurs), ce qui n'encourage pas à rédiger des articles, des news, voire à éventuellement ouvrir le site aux contributeurs ; pour preuve, les derniers articles en corrélation avec Sega ont même été posté sur mon blog !

Aujourd'hui c'est décidé, après avoir trouvé des parades aux derniers points qui me bloquaient, j'entreprends donc la migration !... Ce qui devrait prendre un peu de temps tout de même, comptant reprendre bien évidemment tous les articles (qui apparaitront désormais sur le fil principal, avec les news), mais aussi les news, plus les différents autres contenus, les quelques reviews, fiches de jeux, etc.


Principaux avantages : tout sera en base de données, donc la création et la modification d'articles ou de news grandement facilitées, de même pour les recherches.
Convaincu que ce site n'a pas dit son dernier mot, l'espoir qu'il continue de vivre, et propose de nouveaux articles et contenus, grâce au concours éventuel de contributeurs, s'en verra, de ce fait, nettement plus abordable.

11.04.2014

Disponible depuis quelques heures, le nouveau Retro Game Test a enfin débarqué, après une attente insoutenable d'un peu plus d'un an ! S'il semblait bien difficile de surpasser la précédente émission dédiée à Resident Evil, attendez de voir ce qui suit !...

Consacrée cette fois à la saga Metal Slug, chère à tant de joueurs, et probablement la plus emblématique dans le genre run'n gun , l'émission se découpe en deux parties (la seconde restant à paraître), abordant dans un premier temps les origines de la saga, puis dans un second le premier opus en détail.

Et qui de mieux comme invité pour nous en parler qu'un expert de la société Irem, un des plus gros collectionneurs français de cet éditeur, en la personne de Joël, connu sous le pseudo de "AiR duEL" sur la communauté du site Arcade-System ! (aussi connu pour certaines créations chez Meccano)
En effet, c'est au sein de cette société que Metal Slug trouve ses origines profondes, puisqu'une partie du staff de Nazca, la société responsable des trois premiers opus, est issue d'Irem, et que comme le démontre la première partie du test, on trouve bon nombre d'éléments familiers dans certains titres antérieurs, notamment ici dans In the Hunt et GunForce II.

ATTENTION : introduction démente de quasi 9 mins, et informations EXCLUSIVES sont au menu, vous voilà prévenus ! &amp;#59;&amp;#41;







En attendant la seconde partie, je vous laisse profiter de "quelques" photos que j'ai prises des coulisses du tournage de l'introduction, à laquelle j'ai pris part :

1ère journée

Post complet »

PermalienPermalien • 6505 vues • 2 commentaires »

02.03.2014

Permalien 21:29:00 par iGREKKESS, Catégories: LAN Parties , Tags: , , , , , , ,

En Juillet 2012, je vous parlais d'un moyen salutaire de rejouer en réseau à ces vieux jeux des années 90 qui utilisent plutôt le protocole IPX que TCP/IP : IPXWrapper.
Aujourd'hui, je vous propose une petite extension de ce billet, avec la possibilité de jouer toujours à ces mêmes jeux, mais par Internet ! Car oui, c'est possible, et ça marche impec !

J'avais rapidement abordé la question dans l'article d'origine, IPX Wrapper ayant un fonctionnement totalement transparent, il est tout à fait possible de "l'utiliser" en plus d'un réseau virtuel, tel que Hamachi, qui permet de connecter différents ordinateurs sur Internet, comme dans un réseau local (LAN) !


Pour ce faire, c'est plutôt simple, il vous faut donc installer IPX Wrapper si ce n'est pas déjà fait (voir article d'origine pour la procédure), puis Hamachi, et créer un réseau virtuel (avec un mot de passe !), ou joindre un existant, sur lequel vous vous retrouvez avec vos amis :

Réseau virtuel "SweetWar2" regroupant 4 PC

Les ordinateurs se voient attribués des adresses IP virtuelles, que vous pouvez "pinger" pour vérifier le bon fonctionnement. Entre deux machines, on obtient ceci :

[PC1 - Jeu><IPX Wrapper><Hamachi><Internet><Hamachi><IPX Wrapper><Jeu - PC2]


Assurez-vous de prendre la dernière version d'IPX Wrapper disponible, ou au moins une version 0.3.x ; lancez ipxconfig.exe depuis le dossier d'installation du jeu (toujours WarCraft II ici), et sélectionnez "Hamachi Network Interface" dans le menu déroulant "Primary interface". Ceci permet de s'éviter bien des soucis !

Pensez à sélectionner votre carte réseau si vous venez à jouer en LAN !


Il ne vous reste qu'à valider, lancer le jeu, et vous éclater avec vos potes ! &amp;#59;&amp;#68;


Site officiel : Hamachi
Télécharger IPXWrapper v0.4.1
Télécharger Hamachi v1.0.3.0 Fr

19.01.2014

Deux et demi après la sortie de l'édition blu-ray tant attendue d'AKIRA, reviewée ici, et un résultat assez discutable pour une "Edition Prestige", Dybex resort le couvert, cette fois-ci pour une "Edition 25ème Anniversaire" (aka "AKIRA Final Edition"), au tirage limité à 999 exemplaires !

Un superbe pré-visuel, auquel il était difficile de résister !

Sans re-rentrer dans les détails concernant la partie technique, les disques contenant le film étant strictement les mêmes (je vous renvoie donc à ma review), je vais ici m'attarder simplement sur les différences entre les deux éditions sorties chez Dybex, en terme de contenu en l'occurrence.

Tout d'abord, voici le contenu de ce nouveau coffret :

  • le Blu-ray du film
  • le DVD du film
  • un DVD bonus
  • un livret de 30 pages sur le making of de l'Hypersonic Sound
  • un livre de 370 pages contenant le storyboard complet
  • un CD audio contenant la bande originale, "Symphonic Suite AKIRA"

Concrètement :

Edition 25ème Anniversaire (2014)

Post complet »

PermalienPermalien • 2634 vues • 6 commentaires »

:: Suivante >>

Octobre 2014
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Rechercher

Image aléatoire

Gazouillis

Pub-Pub

Statistiques

Ce blog propose 276 billets, et a reçu 685 commenaires, sur une période comprise entre le 11.06.2005 et le 30.09.2014. Le nombre total de mots sur l'ensemble des billets est de 140,135, et le nombre total de vues est de 473,738.

TOP : nombre de vues

Flux XML

powered by b2evolution