29.07.2015

Permalien 23:26:00 par iGREKKESS, Catégories: Arcade @ Home , Tags: , , , ,

Quiconque s'intéresse à l'Arcade et aux cartes SEGA ou Capcom a forcément entendu parler de "suicide battery" (pile suicide), ces systèmes dont sont affublés certains jeux, censés empêcher les copies...

Le principe, rapidement :

Certaines EPROMs des jeux sont encryptées, avec une clé de cryptage contenue dans une mémoire volatile (une RAM) alimentée par une pile. Impossible donc de lire la clé dans la RAM, à l'instar d'une EPROM, sans risquer de perdre la clé servant au décryptage. Et le problème, c'est qu'une pile ça ne vit pas éternellement, donc le jour où celle-ci est morte, le jeu aussi !

Module FD1149 : suicide battery du Sega System 32 (ici SegaSonic*)

Deux méthodes sont couramment utilisées pour contrer le problème :

  • Changer la pile, quand celle d'origine fonctionne encore, par un bricolage parfois périlleux.

    • Avantage : l'intégrité du jeu est conservée (dans le cas où le remplacement de la pile sera proprement effectué)
    • Inconvénient : le problème est toujours présent, il est juste retardé
    • Prérequis : de l'adresse, voire du sang froid !
  • "Phoenixer" les jeux, en remplaçant les EPROMs cryptées par des versions décryptées.

    • Avantage : le problème est définitivement supprimé
    • Inconvénient : pour les puristes, le jeu n'est plus original, puisqu'il a perdu son intégrité
    • Prérequis : il faut que le jeu ait été cracké, et que la clé de cryptage ait été récupérée, ce qui n'est pas chose aisée...

Une nouvelle méthode, prometteuse, est actuellement en cours de mise au point par l'auteur du blog Arcade Hacker, à cheval entre les deux méthodes ci-dessus, mais bien plus consensuelle, puisqu'elle permettrait, au lieu de supprimer la protection, de changer tranquillement la pile (sans craindre de risque de perdre la clé) et de recharger la clé de cryptage ; en clair de "désuicider" le jeu !

Pour l'instant, cela ne concerne que le CPS1 de Capcom (voir vidéos ICI et ICI), et nécessite bien sûr le même prérequis que pour phoenixer un jeu... Le module FD1094 employé sur les cartes System 16 de SEGA est aussi en projet !


Si certains systèmes, parmi les plus connus, comme les System 16 et 18 de SEGA, ou CPS1 et CPS2 de Capcom, ont pour la plupart été "cracké", et ne posent plus réellement de problème de fiabilité dans le temps, ce n'est pas le cas de tous les systèmes... notamment le fameux System 32 de SEGA, qui n'a toujours pas officiellement été cracké, et compte 6 jeux protégés par ce système : Burnung Rival, Dark Edge, Dragon Ball Z V.R.V.S., F1 Super Lap, SegaSonic, et The J.League 1994 (Super Visual Football).

Je précise "officiellement", puisque j'ai de bonnes raisons de penser que ce n'est plus le cas aujourd'hui, après avoir déjà croisé deux phoenix editions récemment du jeu SegaSonic, sur eBay et Yahoo Auctions Japan !

Post complet »

17.03.2015

Permalien 20:29:00 par iGREKKESS, Catégories: Technologie , Tags: , , , , ,

N'ayant pas trouvé sur le web de liste dédiée au Samsung Galaxy Xcover 2, des "codes secrets" permettant d'accéder notamment aux fameux menus du Service Mode, voici une liste de code testés, garantis fonctionnels.  Je précise "fonctionnels", puisqu'en effet, tous les codes que l'on peut trouver dans les différentes listes propres à Samsung, ne sont pas supportés par le GT-S7710...

Pour rappel, ces codes se saisissent dans l'espace où vous composez habituellement un numéro de téléphone à appeler ; pas de validation nécessaire, la saisie du dernier caractère (un #)  exécute automatiquement le code.

Saisie du code, et menu principal du Service Mode

Il semble bon aussi de signaler que si la majorité des tests et autres fonctions, sont sans incidence, ce n'est pas le cas de tous, donc prudence...

Code : Fonction : Notes :
*#0*# Test Menu  
*#06# IMEI  
*#0011# Service Mode : GSM Status  
*#0228# Battery Status  
*#0283# Loopback Test  
*#0782# RTC Time Read  
*#0842# Vibration Test  
*#1111# Service Mode : FTA SW Version  
*#1234# AP, CP, CSC Version Version ROM
*#2222# Service Mode : FTA HW Version  
*#2663# TSP / TSK Firmware Tactile
*#7353# Quick Test Menu  
*#9900# SysDump Fichiers de log
*#232338# WLAN MAC Address WIFI
*#34971539# Camera Firmeware  
*#197328640# Service Mode  

Si vous en trouvez d'autres, n'hésitez pas à les communiquer dans les commentaires ! &#59;)


Note, si vous cherchiez un moyen d'accéder au menu Audio dans le Service Mode, sachez qu'il n'est pas présent pour ce téléphone. Si vous souhaitez augmenter le volume maximum de votre téléphone, utiliser l'application Volume+, ça fonctionne à la perfection.

26.02.2015

Permalien 01:22:00 par iGREKKESS, Catégories: Informatique , Tags: , ,

Je viens de me rendre compte d'un bug dans la version actuelle (v4.1.x) de b2evolution que j'utilise pour ce blog, lorsqu'on voulait afficher les derniers commentaires, depuis le menu, on obtenait l'erreur suivante :

Fatal error: Call to a member function on a non-object in /mnt/105/sda/6/e/igrekkess/blog/inc/comments/model/_comment.class.php on line 405

Un bug qui aura échappé aux développeurs sur cette distribution, surtout qu'il ne se produit pas lorsqu'on appelle l'équivalent dépouillé pour le flux RSS, mais qui se retrouve du coup dans plusieurs autres blogs utilisant cette version de b2evo... D'après le message, c'est cette ligne qui pose problème :

PHP:

$default_gravatar $this->Item->Blog->get_setting('default_gravatar');

Il apparaît que l'erreur provient d'un problème de déclaration, empêchant de récupérer correctement la variable $default_gravatar, pour le blog concerné, depuis la base de données. Pour corriger le problème, il faut remplacer cette ligne par le code qui suit, et tout rentre dans l'ordre :

PHP:

if( empty( $Blog ) )
// Set Blog if it is still not defined
    $Blog $comment_Item->get_Blog();
}
$default_gravatar $Blog->get_setting'default_gravatar' );

tags : b2evo b2evolution blog engine 4.1.7 4.1.6 4.1.5b 4.1.4 4.1.3 problem error fix correctif show last comments tutorial tutoriel

21.02.2015

Permalien 01:25:00 par iGREKKESS, Catégories: Tuture , Tags: , , ,

Non, ce blog n'est pas devenu un blog spécialisé en bagnoles, et en mécanique ! Mais c'est la crise, et devoir amener sa voiture au garage fait mal par les temps qui courent ! Surtout quand c'est pour effectuer des opérations qu'on pourrait faire soi-même !

Ayant eu quelques déconvenues qui m'ont coûté assez cher en 2014, j'ai décidé cette année de mieux faire connaissance avec ma voiture, et de mettre un peu plus les mains dans le cambouis, et du coup d'en profiter, à chaud, pour partager mon retour d'expérience, et éventuellement pour combler certains manques sur le web ; donc oui, je rédige ce billet avec des paluches bien dégueulasses... CQFD :)

Aujourd'hui : moins technique que les deux précédents tuto, le remplacement des ampoules à l'avant du véhicule !

Tout d'abord, la bonne nouvelle, c'est que pour changer les ampoules à l'avant, contrairement à l'arrière, il n'est pas nécessaire de démonter le bloc optique ! Mais rien n'est jamais évident dans le monde de l'automobile, notamment sous un capot où tout un tas choses se croisent dans un joyeux bordel pour un oeil profane.

Ce tutoriel ne s'intéressera pas au changement des feux anti-brouillard pour l'instant.

Post complet »

17.02.2015

Permalien 00:06:00 par iGREKKESS, Catégories: Tuture , Tags: , , ,

Toujours pour mes besoins personnels, il m'a fallu démonter le porte-instruments ("Instrument Cluster" en anglais) de ma Polo 9N3 (2005-2009),  afin de réparer une avarie, et une fois encore, on ne peut pas dire que le net regorgeait de visuels clairs pour être sûr de ne pas faire de bêtises, bien qu'ayant tout de même trouvé une explication plutôt simple et concise sur un forum... Car démonter le porte-instruments, n'est finalement pas sorcier du tout, il suffit juste de savoir comment "l'attaquer", et savoir comment déconnecter les câbles qui le retiennent au tableau de bord ; ce qui m'a manqué pour le coup, mais j'y reviendrai.

Mais au fait, qu'est donc le "porte-instruments", et pourquoi le démonter ? C'est en fait le nom technique donné au bloc du tableau de bord comportant les compteurs et les différents témoins ; ouais, ça :

Il fait partie intégrante de l'ordinateur de bord, et embarque de ce fait, pas mal d'électronique, ainsi que le speaker (qui produit les sons des clignotants/warnings, des différentes alarmes et autres bips liés aux témoins lumineux) ; des éléments qui peuvent mal vieillir, ou tout bonnement tomber en panne au fil des années...

Voici donc une procédure illustrée, pour le démonter. En théorie, seul un tournevis torx de 20 est nécessaire. En pratique, il faut faudra peut-être aussi un petit tournevis plat, voire un petit tournevis cruciforme, si vous souhaitez évidemment ouvrir le porte-instruments.

Post complet »

PermalienPermalien • 2185 vues • 8 commentaires »

:: Suivante >>

Août 2015
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Rechercher

Image aléatoire

Gazouillis

Pub-Pub

Statistiques

Ce blog propose 290 billets, et a reçu 774 commenaires, sur une période comprise entre le 11.06.2005 et le 22.07.2015. Le nombre total de mots sur l'ensemble des billets est de 147,924, et le nombre total de vues est de 635,256.

TOP : nombre de vues

Flux XML

powered by b2evolution